blog.gifBlog - Archives

Rubriques

La vie...

Métier de perdir

Système éducatif

TIC(E)

Vie des établissements

direple.fr


Derniers billets
11/09/2016 - 12:38
Alerte sociale ...
05/11/2015 - 18:49
Harcèlement ...
29/10/2015 - 13:07
Le climat scolaire ...
05/09/2015 - 10:59
L'ennui à l'école ...

Derniers commentaires


Warning: mktime() expects parameter 4 to be long, string given in /web/jpginfo/direple/inc/blogcalendar.inc on line 42

Warning: mktime() expects parameter 4 to be long, string given in /web/jpginfo/direple/inc/blogcalendar.inc on line 43

Warning: mktime() expects parameter 4 to be long, string given in /web/jpginfo/direple/inc/blogcalendar.inc on line 44

Warning: mktime() expects parameter 6 to be long, string given in /web/jpginfo/direple/inc/blogcalendar.inc on line 45
Archives
12-1969 Janvier 1970 02-1970
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Billets des amis
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

L'outil ? Qu'est-ce que c'est ? - par JPG

Nous avons un collège qui s'appuie presque exclusivement sur le raisonnement déductif. L'implicite est présent dans chaque cours, éloignant des élèves qui se retrouvent dans la situation qui serait la nôtre dans un amphithéâtre chinois. On a finalement de la chance qu'il n'y ait pas plus d'agitation dans les cours...

Personne n'apprend les gestes. Même au lycée technologique, les machines ont été supprimées, tout se fait par modélisation informatique.

Il y avait l'EMT au collège, certains ont connu. Éducation manuelle et technique. Il y avait quelques machines, des cuisinières... En techno jusqu'à récemment, on se servait de ses mains pour quelques montages, un peu de fraisage robotisé (Charly Robot), un peu de soudure pour un montage électronique.
Désormais, les élèves ne touchent plus à rien. Si l'on étudie la bicyclette, il y en a une, le professeur montre. L'élève ne touche pas.

Dans les familles, les jeunes bricolent rarement. Ils ne font plus les travaux de la ferme. Ils tchattent, jouent aux jeux électroniques.

Donc, plus personne ou presque n'apprend à utiliser l'outil.

Résultat : les ingénieurs peuvent concevoir des montages aberrants par méconnaissance du geste de l'ouvrier ; les ouvriers méconnaissent les bases théoriques puisqu'ils ont été noyés par l'implicite.

On envoie en formation professionnelle des élèves qui n'ont pas pu accéder à la voie générale pour les raisons exposées plus haut, alors qu'on n'a pas cherché à développer leur côté manuel et technique. De plus, les métiers sont justement de plus en plus techniques et nécessitent des bases théoriques solides.

On a donc perdu sur tous les tableaux. L'industrie française est moribonde. Le bâtiment peine à recruter des personnels compétents.

Mais peut-être certains pensent-ils que j'exagère...

Publié le 13/03/2015 - 20:50  - Poster un commentaire Poster un commentaire - Voir Ajouter le vôtre   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Réforme du collège : parti pris (raisonnable) - par JPG

C'est un contexte noir qui a présidé à la refondation de l'École et, aujourd'hui, à la réforme du collège.

Il a fallu, pour avancer malgré tout, composer avec un statut enseignant qui n'a que très peu évolué, malheureusement, parce que ce sont bien les syndicats, notamment le SNES conservateur, qui (co)gèrent le mammouth.

La faute originelle du collège unique de René Haby a été de le fonder sur le modèle du lycée, là où la plupart des pays développés ont choisi le modèle de l'école fondamentale. La crise s'est donc révélée dès lors qu'on a fait entrer dans un système conçu pour l'élite l'ensemble de la population de 11 à 15 ans.
Pour résoudre les écueils, on a bricolé des tas de dispositifs ; en établir la liste prendrait des pages. Or, rien n'a été résolu, en témoignent les comparaisons internationales montrant qu'à l'inverse d'autres pays comme l'Allemagne, la France a laissé le niveau des élèves s'enfoncer et, en opposition avec sa devise républicaine, les inégalités se renforcer...

Cette réforme cherche donc à faire travailler ensemble les enseignants, faire travailler ensemble les élèves, développer des compétences pour l'heure peu travaillées comme les capacités d'expression orale.
Il s'agit aussi de réduire la ghettoïsation.

Pour ce qui est du premier volet, rappelons, au risque de paraître lourd, que la plupart des pays comparables au nôtre ont des enseignants pluridisciplinaires (deux ou trois).
Rappelons également que la vie scolaire française est une organisation très rarement reprise dans le monde : ce n'est pas rien, puisque le système sépare la prise en charge éducative de celle des enseignements.
La refondation n'a pas agi sur les deux spécificités.
Donc, faire travailler ensemble est, en effet, une injonction judicieuse, tant elle construit le lien social et renforce les compétences individuelles. C'est d'ailleurs ainsi qu'on travaille dans les entreprises, les administrations.
La question des horaires ne devrait pas poser trop de problèmes, cette réforme devrait donc pouvoir se faire assez facilement.

Pour éloigner la ghettoïsation, la réforme s'attaque à celle à l'œuvre dans les établissements, avec les classes de niveaux sous le prétexte des classes bilangues, européennes. Prétextes oui, car il s'agit bel et bien de mettre les "bons élèves" ensemble. Donc, suppression bienvenue de ces possibilités avec l'introduction également bienvenue de la deuxième langue vivante en cinquième, niveau aux volumes horaires les plus faibles.

Il s'agit aussi d'améliorer le climat scolaire. Faire travailler les élèves avec le numérique, en groupes, en croisant les intervenants et les disciplines, ne pourra que favoriser le climat scolaire avec, ce n'est pas anecdotique, la pause méridienne d'une heure trente au moins. Peut-être, un jour, pourra-t-on généraliser cette façon de construire ensemble...

Enfin, grande liberté est laissée aux équipes pour déterminer le contenu des travaux interdisciplinaires. J'exprime, là, un gros doute. La République est, sur le principe, une et indivisible ; chacun sait que les principes sont faits pour le décor, et que la réalité est autre.
D'un point de vue pratique, faire se réunir des professeurs aux emplois du temps divers est compliqué, et la réunionite peut conduire à la démotivation.
Mais, dans un milieu tellement attaché à la "liberté pédagogique", il fallait certainement en passer par là pour avancer.

Publié le 11/03/2015 - 13:23  - Poster un commentaire Poster un commentaire - Voir Ajouter le vôtre   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Oui, on peut inverser la vapeur : la preuve - par JPG



Ah, la division de 9 898 par trois à la maternelle ! Et le niveau en lecture ! Des enfants heureux, calmes, en interaction... Oui, c'est possible ! smile
Publié le 17/02/2015 - 16:24  - Poster un commentaire Poster un commentaire - Voir Ajouter le vôtre   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Et si nous pratiquions enfin l'égalité ? - par JPG

L'école : et si nous pratiquions enfin l'égalité ? est le titre d'un article du NouvelObs (18/1/2015
J'en ai extrait ceci :


Notre école oublie les valeurs de la République. Au nom du "mérite", elle creuse les inégalités et abandonne chaque année presque un tiers d'une génération. [...] même ceux qui ont réussi à décrocher un CAP ou un BEP se retrouvent massivement au chômage. Eux sont 120.000, 17 % d'une génération. Et au total, ce sont 200.000 jeunes chaque année, soit presque un tiers d'une génération, qui se trouvent peu ou prou exclus du monde du travail. Et qui sont ces "mauvais" élèves de notre école républicaine, elle qui prétend pratiquer l'égalité des chances, récompenser le "mérite" des uns et des autres sans distinction de naissance, sans privilèges ? Ils sont massivement issus des milieux les plus modestes [...]

Longtemps, nous avons vécu dans l'illusion du "mérite" scolaire, et de l'excellence de notre école. Les études Pisa de l'OCDE nous ont révélé qu'il n'en était rien. La France non seulement n'a pas une école au-dessus de la moyenne en terme de niveau de ses élèves, mais elle est l'un des pays où le rattrapage des inégalités sociales fonctionne le moins bien.

La réussite scolaire est aussi devenue l'enjeu d'une compétition sociale, biaisée par l'argent et que personne n'accepte de voir.
En refusant le brassage social dans les établissements, nous cassons l'égalité des chances.*"

*J'ajoute que le système des options permet, même lorsque le brassage est effectif en apparence, de recréer des filières de niveau, soit des filières sociales. frown

L'avant-dernier ministre voulait refonder l'école : à peine quelques fissures ont été rebouchées. cry
Publié le 18/01/2015 - 13:41  - Poster un commentaire Poster un commentaire - Voir Ajouter le vôtre   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Efficience du système - par JPG

À propos d'une classe de CAP mécanique.
"Les autres, la majorité, nés en France, ne possèdent pas les compétences fondamentales : ils savent lire mais ne comprennent pas la moindre complexité, écrivent dans une langue déplorable, sans ponctuation, sans conscience claire de la segmentation des mots, sans maîtrise de la syntaxe ou de la conjugaison. Ils ont aussi de très grandes difficultés en mathématiques, ne savent pas lire les très grands nombres, paniquent devant une petite addition.
Ils sont intelligents, ils ont des valeurs morales, ils raisonnent. Ils sont presque tous issus de familles non-francophones. Et ils ont fait toute leur scolarité en France. Ils ont 17 ans, et ils seront bientôt des adultes n'étant pas suffisamment instruits pour évoluer en autonomie dans notre monde si complexe."


Lu dans cet article.
Sans autre commentaire.

Publié le 14/01/2015 - 12:32  - Poster un commentaire Poster un commentaire - Voir Ajouter le vôtre   Prévisualiser  Imprimer l'article 
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 2620 membres


Connectés :

( personne )
direple.fr et vous

Ajouter aux favoris Recommander ce site Ecrire au Webmaster Statistiques


  visiteurs

  visiteurs en ligne


Record de visiteurs simultanés

le 09/03/2015 - 23:19
^ Haut ^