direple.fr

http://direple.fr/

Évolution de la carrière : qu'en penser ? (Métier de perdir)

Alors que, je l'exposais dans le précédent billet, les conditions d'exercice du métier de personnel de direction n'ont jamais été aussi difficiles (mise en œuvre problématique d'une réforme du collège, responsabilités désormais écrasantes en matière de sécurité avec des partenaires multiples parfois peu engagés, succession de sollicitations diverses et variées de la part de la tutelle multipliant les injonctions contradictoires, usagers toujours plus exigeants voire pour certains violents...), les syndicats nous apprennent une évolution programmée de notre carrière.

Il s'agit notamment d'une fusion entre la première et la deuxième classe, de l'ajout d'un échelon sommital supplémentaire, de quelques autres amuse-gueules.

S'agissant de l'échelon B3, celui-ci ne serait ouvert qu'à 10% des collègues ayant atteint l'indice terminal, et qui auraient été en poste sur un emploi fonctionnel, ce que ne dit pas clairement le SNPDEN.

Pour la fusion des classes et un meilleur départ dans le métier afin de renforcer l'attractivité du concours, tout ce que nous avons pu lire est une somme de mots, certains favorables (SNPDEN encore), d'autres (ID-FO) s'élevant contre puis adoucissant leur opposition.

"Paroles, paroles, paroles, paroles, paroles et encore des paroles que tu sèmes au vent"

Il faut bien que les syndicats affichent leur existence. S'ils soutenaient entièrement et clairement les collègues, ils afficheraient des chiffres : tableaux comparatifs entre la situation actuelle et la nouvelle. Nous les attendons.

"Quand c'est flou, il y a un loup."

N'hésitez pas à commenter.